Lifestyle

Jardin Secret hôtellerie Speakeasy

Jardin Secret

Depuis quelques années et l’avènement des bars à cocktails pour initiés, les lieux clandestins ont commencé à germer dans les grandes villes… Les repérer s’apparente à une chasse au trésor où le but ultime est de dénicher la porte d’entrée. Comme ici, au Jardin Secret, le premier hôtel « incognito » de Bruxelles et du monde ! Soyons chauvins.

Mot de passe : « Vivons heureux, dormons cachés »

Tout commence dans un petit magasin de plantes situé dans la rue du Berger à Ixelles… Ici se vendent succulentes et cactées savamment sélectionnés par la papesse du savoir green ; Jacqueline Ezman. Jusqu’ici rien d’étonnant pour celle qui cultive déjà deux lieux du même genre à Bruxelles dont le désormais célèbre « Brut » rue Haute. Ce qui est plus étonnant par contre, c’est que derrière sa vitrine discrète sans enseigne ni horaires, cette nouvelle boutique branchée cache un secret jalousement gardé… Derrière le comptoir, la vendeuse de belles plantes parée de son tablier en jeans a, en fait, une double casquette… Celle de réceptionniste d’un hôtel façon speakeasy new-yorkais dont la réception fait office de fleuriste. L’entrée principale n’étant qu’une petite porte dérobée dans le fond de la boutique… Pour s’infiltrer ici, il faut donc montrer patte blanche (à défaut d’avoir la main verte) et prouver qu’on a réservé une chambre (en ligne, pour plus de discrétion évidemment). A ces conditions seulement, la porte de l’hôtel s’ouvre et laisse place au concept. Récit d’une pérégrination jusqu’au bout du mystère.

Jardin Secret

 Jardin Secret

Une fois en possession des clés et donc autorisé à passer la fameuse porte d’entrée, un parcours fléché nous emmène dans une course un brin surréaliste passant par la terrasse et le restaurant de l’hôtel voisin « Le Berger » pour terminer dans un magnifique havre de paix à l’abri des regards et du bruit.  Bienvenue au Jardin Secret ! Au programme de ce lieu mystérieux : un hôtel urbain, moderne, confortable et branché imaginé de A à Z par Olivia Gustot, l’architecte qui avait déjà fait parler son talent lors de la réalisation du Jam Hotel notamment, mais aussi un jardin scénographié par « Clair de Terre » alias Claire Van der Schueren.

Jardin Secret

L’espace, c’est le nouveau luxe

A deux pas du Boulevard de Waterloo et de ses grandes enseignes, le Jardin Secret est né de l’imagination de l’architecte Olivia Gustot qui a su donner une nouvelle vie à cette ancienne école transformée un temps en labo-photo, puis en espace de coworking. Véritables refuges citadins, les 33 chambres de cet hôtel d’un nouveau genre, dotées de hauts plafonds, de grandes baies vitrées, de mobilier malin (dessiné pour l’occasion par l’architecte elle-même) et de petites alcôves propices au repos font la part belle à l’esprit Wabi-Sabi, simple, minimaliste mais cosy. Ici, on vient à deux, en famille (nombreuse), entre amis ou avec son groupe de rock… Avec ses chambre doubles (communiquantes ou pas), triples, quadruples (en mezzanine) ou quintubles, toutes les options sont possibles ! Par petites touches, des plantes et des romans sélectionnés avec soin pour chaque chambre par Jacqueline Ezman (Brut) viennent personnaliser l’ensemble. Sans oublier, les coussins et tissus marocains vintage qu’on embarquerait bien chez soi. C’est un sans faute pour cet hôtel qui se veut stylé mais accessible à tous. Un projet d’envergure géré par Limited Editions Hotels, le petit groupe hotelier, dirigé par Jean Michel André, à la tête des plus cool hôtels-concepts de Bruxelles (Berger, Chelton, Jam et maintenant Jardin Secret), tous garants d’une identité forte et singulière.

Aussi magique à l’intérieur qu’à l’extérieur

Comme son nom l’indique, Le Jardin Secret c’est aussi un jardin intime et privé. Artiste autodidacte et paysagiste, Claire Van der Schueren épaulée par Isabelle Stevens a imaginé au coeur de l’hôtel un lieu végétal hautement poétique. Un véritable défi ! Car pour y arriver, elle a dû transformer un parking betonné et ceinturé de murs en un refuge luxuriant, une véritable « bulle en ville » où chaque visiteur peut se ressourcer. Pour trouver le soleil même en hiver, il suffit de monter le chercher au sommet d’une succession de terrasses rondes en forme de spirale en fer forgé. Au niveau zéro, une centaine de variétés de plantes et de fleurs réserve des surprises chromatiques et aromatiques à chaque saison. Un espace hors du temps où les fougères primitives côtoient les plantes  indigènes et où tout est aménagé pour éveiller la curiosité, développer la rêverie, la méditation et l’imagination. Il ne vous reste plus qu’à le trouver…

Site officiel de l’hôtel

Related Posts

No Comments

Leave a Reply